Pages

mercredi 13 mars 2013

AgileGame : La crevasse

Le but du jeu
La crevasse est un jeu mis au point par Olivier Soudieux, conférencier et aventurier de l’extrème. Je vous laisse visiter son site web (http://www.vialaventure.fr/). Je l’ai découvert cette année aux agiles game France 2013.

Ce jeu permet d’aborder différents aspects du travail en équipe
  • la confiance : confiance en soi, en l’autre, en la technique... 
  • l’apprentissage : s’entraîner permet de s’améliorer, voir d’autres personnes franchir un palier montre que le chemin est réalisable 

Préparation du jeu
Les joueurs doivent se répartir en binômes. Il n’y a pas de nombre minimum ou maximum de participants. Pour pouvoir jouer vous n’avez besoin que d’un rouleau de gros scotch (le scotch de protection peinture est idéal).

Dérouler le scotch sur le sol pour faire deux lignes séparées d’un peu moins de 2 m comme sur le schéma ci dessous (le scotch est représenté par les lignes jaunes). Tout ce qui sera entre les deux morceaux de scotch représente le vide (zone grise sur le schéma).
Au fur et à mesure des itérations, les deux lignes s'écarteront de plus en plus

Première itération
Le principe est d’avancer à deux le long d’une crevasse sans tomber dedans, tout en restant en contact permanent. Les binômes doivent toujours avoir les mains qui se touchent (voir image ci dessous) sans avoir les doigts liés.

La zone grisée entre les deux lignes correspond à l’intérieur de la crevasse. Si l’une des deux personnes met le pied à l’intérieur, l’issue est fatale et le binôme est englouti dans la crevasse. Comme nous ne sommes pas en milieu naturel et que nous sommes magnanimes le binôme peut refaire un essai en repartant du point de départ

Les binômes s’enchaînent et à la fin de cette première itération le facilitateur fait un tour des différentes personnes afin de savoir ce qu’elles ont ressenti. Vous pouvez les faire réfléchir sur les facteurs qui peuvent les aider à réussir
  • confiance : avoir de la confiance en soi et en son partenaire. Sans confiance il n’y a pas d’engagement 
  • communication : se déplacer le long de la crevasse demande de la synchronisation et la mise en place d’une stratégie 
Pour pouvoir réaliser cette traversée chaque binôme doit se reposer totalement sur son partenaire.

Deuxième itération
De chaque côté de la crevasse vous pouvez maintenant rajouter des marqueurs d’extensions avec 3 niveaux +, ++, +++


Les binômes se concertent et doivent s’engager sur un objectif à réaliser en leur rappelant qu’en situation réelle une chute est mortelle.... Chaque binôme doit annoncer la distance maximale qu’il pense être capable d’atteindre en écrivant son objectif sur un post-it que l’on expose clairement au tableau.

Si l’on fait le parallèle avec le monde professionnel les participants sont devant un problème technique ou une situation difficile. Ils doivent résoudre cette problématique en fixant des objectifs réalisables.

La crevasse est agrandie


Les différents groupes tentent de réaliser leur objectif et après une dizaine de minutes vous pouvez faire un nouveau débriefing. Demandez aux différentes personnes ce qu’elles ont ressenties devant cette situation plus difficile.

Troisième itération
Vous pouvez montrer l’intérêt de l’introduction d’un coach, d’un expert technique devant un problème qui parait insurmontable. Donnez des conseils sur la bonne position à prendre. Il faut vraiment que chaque personne repose de tout son poids sur son binôme.


Les binômes peuvent s’entraîner auparavant contre un mur. L’entrainement, la formation à de nouvelles techniques permettent de s’améliorer.

Vous pouvez aussi faire un parallèle avec la même situation sur un glacier en condition réelle. Deux personnes sensées n’accompliraient pas ces acrobaties sans être sûres de leurs capacités, de leur entraînement. Devant une vraie crevasse on a besoin de se sécuriser. C’est un peu la même chose quand on se retrouve devant une demande d’évolution d’une application. On est beaucoup plus serein si la couverture du code par les tests unitaires est importante.

Vous pouvez encore agrandir la crevasse et faire jouer les participants avant de conclure.

Conclusion
En conclusion vous devez amener les participants à prendre conscience que la confiance, l’apprentissage, la communication permettent d’accomplir des objectifs qui peuvent paraître au départ irréalisables.

Devant un problème technique d’importance l’intervention d’un expert technique peut permettre de débloquer une situation ou de former les personnes d’une équipe.

1 commentaire:

  1. Quelques photos en bas de page: crevasses avec 250 participants en simultané au congrès national du CJD: http://www.vialaventure.fr/blog/congres-national-du-cjd/

    RépondreSupprimer